« Grass » de Hong Sang-Soo **

Ce film tourné en noir et blanc se déroule essentiellement dans un café, dans les ruelles de Séoul et dans un restaurant. Durant à peine plus d’une heure, il est accompagné par des morceaux de Schubert, de Wagner, d’Offenbach, de Pachelbel.

Le spectateur assiste à des discussions entre deux, trois ou quatre personnes sur divers thèmes : le suicide, la vie d’artiste, la précarité, le mariage. Elles boivent de l’alcool, sont accros à leurs téléphones et fument. Une jeune femme (jouée par l’égérie de Hong Sang-Soo) assiste ou participe aux discussions et transcrit des remarques et des dialogues sur son ordinateur. Est-elle spectatrice ou auteure de ce qui se passe ?

Si vous connaissez le cinéma de Hong Sang-Soo, vous verrez là une nouvelle variation sur ses thèmes habituels, racontée avec élégance et style, empreinte de nihilisme. Vous pouvez trouver cela insipide.

Ceci dit, pour moi ce cinéma n’est pas désagréable, je vais souvent voir le dernier Hong Sang-Soo. La mise en scène d’addictions sans jugement moral mais sans apologie me plaît assez, en cette époque assez hygiéniste.

A regarder comme on irait passer un moment dans un salon de thé.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Grass » de Hong Sang-Soo **

  1. Aurelien dit :

    « yourself and yours » ça m’avait rappelé ce sketch des inconnus https://www.youtube.com/watch?v=jAViBZ9VBd0

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s