Archives de catégorie : Longs métrages – cinéma indépendant

Interview : l’équipe TALMA à propos du film « Eliott et Caroline » de Thomas Amblard

L’arroseur arrosé : – Est-ce le premier film du réalisateur ? Equipe TALMA : – C’est le second long métrage du réalisateur, mais le premier film fait avec la volonté de le montrer à un public large et à le … Lire la suite

Publié dans Films vus en salle, Longs métrages - cinéma indépendant | 1 commentaire

Coup de coeur « Eliott et Caroline » de Thomas Amblard

Produit par l’association TALMA. L’avant-première de ce film a eu lieu le 29 avril 2017. Ce soir-là Johanna organise un dîner. Elle invite chez elle ses amis Eliott, Lucas. Ainsi que Caroline qui arrive un peu plus tard. Johanna est … Lire la suite

Publié dans Longs métrages - cinéma indépendant | 2 commentaires

« Le vrai lieu » de Fabien Dovetto et Aurélien Milhaud

Le premier long métrage d’Aurélien Milhaud aborde de façon poético-fantastique la question de la marginalité et de la possibilité d’une marge. Il prend la forme d’un road-movie faisant référence à des modèles du genre, comme « into the wild » ou « Paris … Lire la suite

Publié dans Longs métrages - cinéma indépendant | Laisser un commentaire

Le 30 novembre, sur ce blog et sur la toile : « Le vrai lieu » de Fabien Dovetto et Aurélien Milhaud

Le premier long métrage de Fabien Dovetto et Aurélien Milhaud sortira fin du mois, librement accessible sur le net . « Le vrai lieu » est un sujet inspiré par un concept d’Yves Bonnefoy. Je mettrai un lien et une critique sur … Lire la suite

Publié dans Longs métrages - cinéma indépendant | Laisser un commentaire

Film amateur : « Tranquilou » de Gérald Touillon …. « Camping » version trash entre copains

Par je ne sais quelle alchimie, ce film amateur est attachant voire sympathique, peut-être grâce une fine connaissance qu’a Gérald Touillon de la psychologie de ses contemporains. Pourtant, le film est relativement long (1h50), il est bricolé, mais joliment, l’argot, … Lire la suite

Publié dans Longs métrages - cinéma indépendant | 5 commentaires