« The lost city of Z » de James Gray ****

Angleterre 1906, la société royale de géographie fait appel au militaire Percy Fawcett pour tracer une carte de la frontière entre la Bolivie et le Brésil afin d’éviter un conflit entre ces deux pays. Au cours de cette expédition Percy Fawcett découvre des vestiges archéologiques assez modestes qui le persuadent néanmoins de l’existence d’une cité perdue.

Le film raconte une dizaine d’année de la vie de l’explorateur, faisant mention de trois expéditions différentes entrecoupées par des séjours plus ou moins long en Europe. Une partie du film est consacrée à la bataille de la Somme, remarquablement évoquée.

La passion pour l’Amazonie ne le quitte jamais. Cela engendre des relations complexes avec sa famille : il est tiraillé par son obsession tout en aimant profondément sa femme et leurs enfants.

Davantage qu’un film d’aventures, il s’agit de l’histoire et du destin d’un homme, à la fois mari, père, officier, explorateur et de ses motivations profondes. Les acteurs sont bien choisis. Les scènes en Amazonie pourraient constituer un reportage d’ethnologie en territoire inconnu, avec ses imprévus. La forme du film est classique, avec une belle image.

Une très belle épopée que je conseille.

https://www.senscritique.com/film/The_Lost_City_of_Z/10374552

Publié dans Films vus en salle | 2 commentaires

« Miss Sloane » de John Madden ****

S’il est un film à voir cette semaine, c’est bien « Miss Sloane », véritable coup de coeur !

On ne voit pas le temps passer et le film, construit comme un thriller haletant dure plus de 2h.

Elisabeth Sloane, lobbyiste cynique et brillante quitte son employeur pour épouser la cause des « anti port d’arme libre ». On ne connaîtra jamais vraiment la raison qui la pousse à choisir cette cause, mai elle va s’engager dans une lutte très risquée.

Comme dans « Zéro dark thirty », Jessica Chastain tient le rôle d’une femme à l’intelligence  et la constance hors pair, même si dans « Miss Sloane », le personnage reste très ambigu. A voir en VO absolument, pour le timbre de voix unique de l’actrice.

Assez complexe, le film reste compréhensible. Il décrit les arcanes du pouvoir aux USA, le fonctionnement du lobbying, les luttes sans merci dans les coulisses du pouvoir et par média interposées, les entreprises de démolition de personnes représentant un danger politique.

Il donne à mon avis une vision très réaliste des enjeux et des méthodes en politique.

Les femmes, pour leur intelligence, sont à l’honneur, dans trois rôles notamment.

https://www.senscritique.com/film/Miss_Sloane/19338644

Publié dans Films vus en salle | Laisser un commentaire

« Monsieur et Madame Adelman » de Nicolas Bedos ***

Le jour des obsèques du célèbre écrivain Victor Adelman, un journaliste interviewe sa veuve Sarah, dans le but d’écrire un livre sur elle. Elle va raconter l’histoire de son couple depuis ses débuts dans les années 70. On perçoit aussi l’histoire à travers les yeux de Victor, notamment lorsqu’il est chez son psychanalyste.

Nicolas Bedos nous offre un film plein d’énergie, ne faisant pas toujours dans la dentelle, mais drôle, aussi triste, avec des personnages hauts en couleur, et des dialogues souvent en forme de joutes verbales.

Sa façon de raconter l’histoire d’un couple sur des dizaines d’années est percutante.

Le résultat est un film que j’ai trouvé plutôt original, très vivant, bien joué.

https://www.senscritique.com/film/Monsieur_Madame_Adelman/23189184

Publié dans Films vus en salle | Laisser un commentaire

« La Traviata » de Guiseppe Verdi ****

En direct du Metropolitan de New York.

Mise en scène de  Willy Decker

orchestré par Nicola Luisotti. Avec Sonya Yoncheva et Michael Fabiano.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=246059.html

Ce que j’ai le moins aimé, ce sont les décors et les costumes : une salle blanc cassé circulaire, avec sur la droite un cadran de montre géant. Les costumes, pour le 1er acte du rouge pour Violetta et du noir pour les autres. Au second acte, des peignoirs, un plafond et des plaids en tissus fleuris.

J’ai bien aimé le plafond de la fin du 3ème acte : un fond fleuri rouge et noir.

Mais ceci est une parenthèse.

La Traviata est un opéra exceptionnel, que d’airs célèbres et marquants ! Une alternance équilibrée de soli, de duos, d’air chantés par les choeurs, avec un trio célèbre.

Sonya Yoncheva est très émouvante et fait vibrer le spectateur dans plusieurs arias.

Les choeurs chez Verdi sont souvent impressionnants et mémorables et cette représentation ne déroge pas à la règle.

On en ressort ému par une histoire bien triste et chantée avec intensité.

Dommage, juste que le son soit numérique, sans quoi, la magie opérerait complètement.

Publié dans Films vus en salle | 5 commentaires

« Les 11 fioretti de François d’Assise » de Roberto Rossellini ****

Film de 1950.

En 1210, François et ses compagnons obtiennent du Pape Innocent III l’autorisation de vivre selon leur philosophie : dans la pauvreté absolue grâce à l’aumône. Ils s’installent à la campagne près de la ville d’Assise.

Le film se compose de  chapitres autonomes et se clôt par la dispersion de la confrérie. Comme Jésus, François appelle ses frères à aller prêcher. Un personnage vole la vedette à François, c’est Ginepro, dont la naïveté finira par être salutaire.

Tout en parlant des préceptes religieux de François, Roberto Rossellini donne au scénario une forme quasi burlesque, pouvant plaire à tout public. Mais le film en devient aussi (comme le dit Rossellini dans l’introduction) un éloge de l’innocence, présentée comme état de grâce. Pour les croyants la grâce est essentielle. J’ai beaucoup pensé aux Béatitudes (discours sur la montagne dans les Evangiles) que ce film illustre en partie.

C’est un très beau noir et blanc avec des beaux mouvements de groupes, entrant ou sortant du champ, une simplicité toute franciscaine dans les décors, costumes et paysages.

Merci encore à Princeranoir de m’avoir fait découvrir ce film très singulier.

https://www.senscritique.com/film/Les_11_Fioretti_de_Francois_d_Assise/488258

Publié dans Films vus sur petit écran | 1 commentaire

Appel à films …Festival Ptit Clap

Appel à films 2017

Le Festival Ptit Clap lance son 8ème concours de courts métrages avec son appel à films du 1er Janvier au 31 Mars 2017. Il est destiné aux jeunes réalisateurs âgés de 15 à 25 ans du monde entier. Il n’y a pas de thème ni de genre imposé. Les films d’animation et d’images 3D ne sont pas acceptés. Le film ne doit pas dépasser 14 minutes et 59 secondes, générique compris.

Créé en 2010 par la Ville de Levallois pour offrir un tremplin aux jeunes cinéastes, le Festival Ptit Clap est devenu aujourd’hui un rendez-vous incontournable de cette jeune génération du 7ème art.

Les films finalistes seront projetés lors de la cérémonie officielle du Festival Ptit Clap, le samedi 3 Juin 2017 au cinéma Pathé Levallois devant un jury de professionnels du cinéma et un public de passionnés. Plus de 10 000 € de prix seront remis lors de ce rendez-vous de la jeune création cinématographique qui offre chaque année de nouvelles perspectives aux lauréats…
Modalités d’inscription et règlement : http://www.ptitclap.com

Publié dans Courts métrages | Laisser un commentaire

« Patients » de Grand corps malade et Mehdi Idir ****

C’est l’histoire de Benjamin (Ben), devenu tétraplégique après un accident à la piscine, d’après le livre de Grand corps malade. Il va passer un an dans un centre de rééducation fonctionnelle.

Il raconte le réveil, le monde vu avec les yeux de la personne alitée, ensuite les soins, la rééducation, les exercices, les journées en fauteuil roulant et surtout les moments d’amitié.

Les cinéastes nous font ainsi connaître le quotidien d’une bande d’amis d’infortune.

La grande richesse de ce film ce sont les dialogues dits par des acteurs vraiment très crédibles.

Les dialogues souvent en argot font mouche, avec un humour salvateur qui met la souffrance à distance, sans la cacher. Le courage des ces jeunes personnes est vraiment palpable. Les propos de Soufiane Guerrab, l’ami de Ben ajoutent de la sagesse.

Si Ben fait des progrès, d’autres auront moins de chance. C’est tout de même l’espoir qui donne sa teinte au film.

https://www.senscritique.com/film/Patients/23203018

Publié dans Films vus en salle | Laisser un commentaire