« Un homme pressé » de Hervé Mimran ***

Je suis généreuse dans mon appréciation étoilée, parce que je suis une admiratrice de Fabrice Luchini et parce que le film permet de passer un moment très agréable, malgré les reproches qu’on peut faire à la réalisation (incohérences, …)

Alain, PDG dans l’automobile a un agenda de ministre et néglige sa fille. Un jour il est terrassé par un AVC. Les séquelles affecteront les zones du langage et en partie la mémoire.

Il réapprend à parler et tout simplement à vivre. Il perd son travail mais redécouvre les valeurs essentielles de la vie et se rapproche de sa fille.

Le jeu de Fabrice Luchini est impeccable. Il devient un autre homme après l’AVC et incarne bien cette métamorphose. Il s’amuse avec les troubles du langage, heureusement dans ce cas, réversibles.

La virée vers Saint Jacques de Compostelle offre de belles images.

Pour tous les inconditionnels de Luchini.

https://www.senscritique.com/film/Un_homme_presse/32119804

Publié dans Films vus en salle | 2 commentaires

« Cold War » de Pawel Pawlikowski **

Peu de temps avant les années 50 en Pologne. Wiktor, musicien, recrute Zula une chanteuse, pour créer un groupe promouvant les musiques et danses folkloriques de Pologne.

Ils vont s’aimer. Suivent alors plusieurs épisodes dispersés dans le temps dans l’ordre chronologique jusqu’en 1964. L’histoire d’amour évolue, les amants ne sont jamais en phase, c’est « je t’aime, moi non plus », entre la Pologne, Berlin, Paris et de nouveau la Pologne. Ils semblent, davantage qu’une force extérieure, politique ou autre, être responsables des ces rendez-vous manqués.

L’image est en format carré, dans un élégant noir et blanc, parfois assez jazzy, toujours très soigné.

Je trouve qu’il manque quelque chose. Je n’ai pas saisi la quintessence de cette histoire d’amour, le fil de cette relation, ce qui en fait une telle passion. Le jeu est assez froid et distant, on sait qu’ils sont amants, mais on ne comprend pas trop pourquoi.

C’est dommage, parce que ce détail m’a rendue assez indifférente à leur histoire, malgré la très grande qualité de réalisation.

J’ai préféré « Ida », beaucoup plus fort. Dans « Ida », les ellipses et les silences rendaient l’indicible et la violence perceptibles. Dans « Cold War », j’aurais aimé les silences plus éloquents.

https://www.senscritique.com/film/Cold_War/29315951

Publié dans Films vus en salle | Laisser un commentaire

« Bohemian Rhapsody » de Bryan Singer ***

Le parcours de Freddie Mercury à partir du jour où il rencontre les membres du groupe qui deviendra « Queen », jusqu’au jour du fameux concert à Wembley.

On peut réentendre avec énormément de plaisir quelques tubes, pas toujours en entier ; découvrir les situations conflictuelles entre Freddie Mercury et certains de ses collaborateurs jusqu’à sa déchéance puis les retrouvailles pour le concert final.

Si le film est monté de façon un peu pop, ce qui correspond aux personnages, je l’ai trouvé parfois décousu, empruntant des raccourcis qui nuisent à la cohérence de l’ensemble.

Mais Rami Malek, quel acteur extraordinaire ! Il porte le film de bout en bout, crée un Freddie Mercury très ressemblant par son physique et par son extravagance. La reconstitution du concert final est tout simplement bluffante !

https://www.senscritique.com/film/Bohemian_Rhapsody/23375969

Publié dans Films vus en salle | 2 commentaires

« The Spy Gone North » de Yoon Jong-Bin ****

Années 90 en Corée du Sud, Park Suk-Young, un ancien militaire est embauché et formé  par les services secrets sud-coréens. Sa mission sera complexe et longue : il devra se faire passer pour un homme d’affaire auprès des responsables chargés du commerce nord-coréens, afin de pouvoir circuler librement en Corée du Nord et repérer leurs installations nucléaires.

Je conseille de ne pas se laisser décourager par la durée du film (2h20) et de rester concentré pendant la première demi-heure. Le réalisateur prend le temps de poser le décor, de mettre en scène les protagonistes et de démarrer l’intrigue peut-être un peu difficile à suivre au départ, mais plus claire ensuite.

J’ai eu un coup de coeur pour ce thriller d’espionnage subtil aux dimensions géo-politiques décrites sans concessions, réalisé de façon précise et détaillée, sur un rythme qui ne faiblit pas, malgré les nombreux dialogues.

Certaines scènes sont vraiment marquantes, comme l’entrée de Park Suk-Young à Pyongyang et ses entretiens avec Kim Jong-Il ; la recherche de tombes anciennes dans une province ravagée par la faim et le froid (avec une saisissante et courte scène de cannibalisme) ; les négociations et manipulations entre hauts fonctionnaires du Nord et du Sud.

Les héros sud et nord coréens sont sympathiques et convaincants. Leur relation laisse deviner un espoir de réconciliation entre les deux Corée, c’est l’impression finale à la sortie de la salle.

Sa richesse scénaristique fait de « The Spy Gone North » un film à ne pas manquer.

Publié dans Films vus en salle | 1 commentaire

« Le grand bain » de Gilles Lellouche ****

Je suis allée à reculons voir ce film de Gilles Lellouche que j’apprécie peu en tant qu’acteur. Je n’accroche pas à son type d’humour.

J’ai eu une très heureuse surprise en visionnant ce film tant drôle et fin que touchant, original et délirant.

Bertrand, marié et père de deux enfants est en dépression depuis près de deux ans. Il découvre une petite annonce à la piscine, proposant de participer à une équipe de natation synchronisée masculine. Le professeur est une femme, lisant à l’occasion des poèmes lors des entraînements. Bertrand fait la connaissance d’un groupe de quadra et quinquagénaires, chacun , blessé de l’existence à sa façon.

Petit à petit le spectateur découvre la vie personnelle de certains de ces hommes.

Un jour, le groupe décide de participer à la coupe du monde de natation synchronisée masculine. Aidés par deux professeures femmes, elles aussi fragilisées par la vie, ils vont commencer un dur entraînement.

Si « le grand bain  » séduit par son humour caustique mais fin et son rythme vitaminé, ce n’est pas ce qui m’a le plus touchée.

J’ai trouvé vraiment excellents et émouvants les portraits d’hommes brossés par Gilles Lellouche. Chaque rôle est taillé sur mesure pour les acteurs vraiment mis en valeur.

Mathieu Amalric, Jean-Hugues Anglade, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Philippe Katerine, Félix Moati, Virginie Efira, Leila Bekhti, Marina Foïs, Mélanie Doutey …. sont très bien dirigés et au meilleur de leur forme, incarnant chacun un personnage désopilant ou touchant, sans jamais sombrer dans la caricature.

Je conseille vivement !

Publié dans Films vus en salle | 6 commentaires

« First man, le premier homme sur le lune » de Damien Chazelle ****

En 1961, Neil Armstrong, pilote ayant fait des études d’aéronautique, participe en Californie à des essais de vol. La même année sa fillette décède d’une maladie incurable. Il déménage ensuite à Houston,  intégrant divers projets spatiaux, de Gemini à  Apollo 11, un projet de vol lunaire. Son sang froid lors des essais est apprécié par ses chefs.

Le film explore la vie et l’époque de Neil Armstrong sous différents angles. En filigrane, il parle de la guerre froide et de la conquête de l’espace ; de la critique populaire et sociale des projets spatiaux aux coûts astronomiques. Il aborde sa vie de famille : la relation à ses fils et le courage de sa femme.

Ce parcours de vie  jusqu’à l’alunissage est jonché d’événements dramatiques. Un lourd tribut est payé par les scientifiques pour arriver à leurs fins.

Damien Chazelle aura effectué un travail de recherche documentaire minutieux pour produire un film aussi détaillé. Tout l’aspect technique est époustouflant. Il décrit un Neil Armstrong complexe et énigmatique.

Le film se déroule de trois façons : de façon classique et sobre lorsqu’il raconte la vie et l’époque de l’astronaute, de façon époustouflante et riche en sensations lors des différents essais et vraiment de façon sublime lorsqu’ Apollo 11 décolle, vole, puis alunit. Les derniers trois quart d’heure, avec une musique tout à fait adéquate, à eux seuls valent le déplacement, alternant intérieurs enivrants et extérieurs magiques.

Un film à voir.

https://www.senscritique.com/film/First_Man_le_premier_homme_sur_la_Lune/24222651

Publié dans Films vus en salle | 3 commentaires

« En liberté !  » de Pierre Salvadori

Yvonne, jeune veuve, lieutenant de police, raconte chaque soir à son fils les exploits de son père, policier décédé deux ans plus tôt.

La commune reconnaissante crée une place avec une statue en l’honneur du policier.

Après un contrôle dans une maison close sado-maso clandestine, Yvonne interroge un suspect qui lui révèle que son mari était en fait un policier corrompu. La jeune femme ouvre les yeux sur le passé de son mari et découvre qu’il a fait emprisonner un innocent après le cambriolage d’une bijouterie.

Elle va tenter d’aider cet homme, Antoine, à sa sortie de prison.

Le scénario fait penser à un drame, en fait l’histoire est jonchée de scènes qui se veulent loufoques.

Je n’ai pas ri du tout, je n’ai pas cru un instant ni aux différents personnages ni à leurs relations. Pour moi tout semblait sonner faux, et traîner en longueur. Dommage avec un choix si sympathique d’acteurs !

https://www.senscritique.com/film/En_liberte/28900047

Publié dans Films vus en salle | 3 commentaires