« On the milky road » de Emir Kusturica ***

Une des grosses lacunes de ma culture cinématographique est la connaissance du cinéma d’Emir Kusturica. Je crois n’avoir vu que « Papa est en voyage d’affaire ».

Découvrir « On the milky road » est ainsi une première pour moi. Je vais essayer d’en parler sans préjugés, avec un regard neuf de Candide.

C’est un film très éprouvant, trop long sur la fin. Pourtant ..

Il est clair que Kusturica est profondément marqué par la guerre. Cette allégorie qui en exprime toute l’empreinte est très poignante.

Le film est construit et imagé comme un rêve éveillé, avec de réels passages cauchemardesques. De la poésie onirique, de la musique tzigane, des fêtes, de la danse, de l’alcool , des tronches. Mais aussi du sang, du feu, des larmes. De magnifiques paysages, des scènes de guerre angoissantes, des situations improbables elles aussi oniriques.

Les animaux occupent au moins la moitié de la scène : oies, poules, faucon, cochon, chats, ours, moutons, chèvres, âne, serpent, abeilles, papillons …attachants, inquiétants, indispensables, dans des scènes aussi malheureusement tragiques.

Une fin très apaisante et mélancolique. Une histoire d’amour touchante.

Alors mon envie en sortant du cinéma, est de vite regarder d’autres oeuvres de ce cinéaste créateur d’univers, comme « le temps des gitans » ou « chat noir, chat blanc. »

https://www.senscritique.com/film/On_the_Milky_Road/10439828

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s