« Emily Dickinson, a quiet passion » de Terence Davis **

Un biopic sur la poétesse américaine Emily Dickinson.

Les plus du film :

De beaux costumes et des décors travaillés, de beaux intérieurs. Une voix off qui dit tout au long du film des textes de  la poétesse.

L’époque décrite en filigrane, avec la guerre de sécession, évoquée de façon émouvante ; les moeurs dévoilés par des dialogues plutôt subtils, il est question de religion, de famille, de la place des femmes. Le personnage d’Emily Dickinson est intéressant, même si elle vit repliée sur elle-même et semble s’embourber dans les convenances de l’époque qui pourtant la rebutent, elle a en elle cette force créatrice. La genèse des poèmes a toute sa place dans le film et lui donne du relief.

Les moins du film :

Le film peut paraître long, il y a d’interminables scènes de maladie, d’agonie, de dispute, surtout dans une longue dernière partie. C’est dommage.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=237788.html

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s