« Chanda, une mère indienne » de Ashwiny Iyer Tiwari ***

Afficher l'image d'origineChanda, veuve, élève seule sa fille Appu à Agra de nos jours en Inde. Chanda est domestique et Appu est élève en troisième, mais celle-ci ne souhaite pas s’investir dans les études. Pour elle, si un enfant d’ingénieur deviendra ingénieur, un enfant de domestique sera forcément domestique. Chanda refuse cette fatalité. Pour donner conscience à sa fille de l’importance des études, elle va jusqu’à s’inscrire dans sa classe et passer l’année scolaire à ses côtés.

Swara Bashkar porte ce film atypique de bout en bout, elle est émouvante et lumineuse. Il y a des couleurs, il y a de l’humour, de l’émotion dans cette relation mère fille assez compliquée.

On oublie le côté un peu sucré parfois moralisateur (surtout à la fin), devant la sincérité, la vitalité, l’urgence des messages de ce film : Un appel à une scolarisation longue pour les filles, un encouragement pour tous ceux qui étudient et essayent de sortir de leur condition modeste, un appel aux mères lesquelles sont les mieux placées pour insuffler de l’ambition professionnelle à leurs filles.

http://www.senscritique.com/film/Chanda_une_mere_indienne/21952339

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s