« Perdrix » de Erwan Le Duc ***

J’ai été sous le charme de ce film fantaisiste tourné dans les Vosges entre Gérardmer et Plombières-les- Bains. Si vous avez envie de fuir l’actualité et les préoccupations habituelles, « Perdrix » permet de passer un petit moment intemporel et déconnecté.

Juliette Webb a tout ce qu’elle possède dans sa voiture, comme ses petits carnets dans lesquels elle consigne chaque jour de sa vie. Au moment où elle s’arrête sur un parking vosgien, une nudiste lui dérobe sa voiture.

Pierre Perdrix est capitaine dans une gendarmerie du coin où le temps semble interminable. Juliette le rencontre là. Pierre vit avec sa mère, veuve inconsolable et animatrice d’une émission radio dédiée au grand amour, avec son frère, biologiste spécialisé dans les vers de terre, et sa nièce qui ne rêve que de quitter cet endroit.

Dans le même temps des associations locales travaillent sur des reconstitutions historiques de la seconde guerre mondiale.

Erwan Le Duc met en place des circonstances et un décor que j’ai trouvées dépaysants et parfois amusants, avec en filigrane des histoires d’amour touchantes, dont celle entre Pierre ancré dans sa routine et ses responsabilités, et Juliette, légère et libre.

Comme dans le regard de Swann Arlaud, quelque chose pétille dans ce film et lui donne une légèreté qui le rend très attachant.

A découvrir.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s