« Je promets d’être sage » de Ronan Lesage **

En Bourgogne, de nos jours. Franck est metteur en scène de pièces contemporaines qui ne séduisent pas forcément la critique. Après un échec cuisant, au bord du burn out, il abandonne le théâtre et trouve un emploi d’agent de surveillance dans un musée d’art. Parmi ses collègues tous peu ordinaires, Sybille est encore plus à part à cause d’un caractère acerbe. Obligé de travailler sur l’inventaire du musée avec elle, il découvre qu’elle cherche à camoufler un vol d’oeuvres d’art.

La début du film est plutôt drôle et prometteur, ceci dit, je trouve que le film de prend pas.  Les gags ne m’ont pas fait rire et je n’ai pas trop cru à l’idylle entre Franck et Sybille. Pio Marmaï ne m’a pas convaincue pas dans ce rôle de metteur en scène raté, à la vie de bohème et mal dans sa peau.

Dommage, même si j’ai suivi l’histoire malgré tout agréable, sans ennui.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour « Je promets d’être sage » de Ronan Lesage **

  1. ceciloule dit :

    Oh c’est drôle que nos ressentis soient à ce point différents ! Comme quoi, on ne peut pas toujours être d’accord 😉

  2. Ping : Légèreté et folie douce (Je promets d’être sage, Ronan Le Page) – Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s