« La belle et la belle » de Sophie Fillières *

L’idée de départ est originale : Margaux 40 ans, rencontre Margaux 20 ans, laquelle semble être son double en plus jeune. Le début de film est accrocheur avec de bonnes répliques et de l’humour.

Sandrine Kiberlain, de rouge vêtue, pétillante et enjouée porte le film. Mais le scénario s’embrouille, je dirais un peu après la rencontre des deux femmes. Peu de choses à mes yeux font sens ensuite.

Le film reste agréable à regarder, même s’il est par moments ennuyeux.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s