« A ceux qui nous ont offensés » de Adam Smith *

Cette histoire qui se déroule au sein un clan de gitans britanniques a davantage l’allure d’un film de gangsters qu’une chronique sociale. Cette optique intéressante permet de dresser le portrait d’un patriarche manipulateur gérant son clan comme une secte, dont l’ennemi est la police.

Le déplacement vaut le coup essentiellement pour Brendan Gleeson (le père), assez effrayant dans son genre. Michael Fassbender parvient à toucher dans son rôle de père et d’époux même s’il est déconcertant face à son propre père. Il semble pris dans un sombre déterminisme, malgré un désir d’émancipation.

Malgré ces aspects intéressants, le film ne m’a pas trop captivée, peut-être parce que le côté antipathique de cette famille l’emporte sur le côté sympathique.

https://www.senscritique.com/film/A_ceux_qui_nous_ont_offenses/12907579

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s