« Le fondateur » de John Lee Hancock ****

Afficher l'image d'origineQue l’on soit amateur de hamburgers Mac Donald’s ou farouchement opposé à la franchise, que l’on soit amateur de viande ou végétarien, ce film, nullement publicitaire se révèle passionnant, porté par le jeu de Michael Keaton, oscillant entre génie et folie, sympathie et manipulation machiavélique. On ne voit pas le temps passer.

Comme on s’en doute, le scénario révèle l’ascension et l’expansion de la franchise Mac Donald’s, dans un rythme dynamique, dans une atmosphère des fifties, sur un ton très ironique, à la fois admiratif d’une telle réussite, mais ne cachant pas l’absence d’éthique du fondateur et la façon dont il manoeuvre avec chacun en l’occurence avec les obstinés frères Mac Donald’s.

C’est surtout ce ton très intéressant qui fait de cette histoire un excellent film non sans ambiguïtés.

http://www.senscritique.com/film/Le_Fondateur/13096824

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s