Phoenix ***

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=226584.html

Je trouve que l’histoire est difficile à croire, à moins de la comprendre comme une métaphore.

Métaphore de la double cécité du mari comme de la femme face à son conjoint, sa conjointe et à la réalité de leurs sentiments respectifs (ou absence de sentiments).

Métaphore sur la reconstruction d’une identité et d’un visage suite à la Shoah, avec la médiation de l’autre pour apprendre à devenir soi-même.

Le film distille du suspense et donne une image de l’Allemagne au lendemain de la défaite de 1945, avec deux très bons acteurs. Nina Hoss a une grande maîtrise des silences.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s