A most violent year **

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=221729.html

New York, hiver 1981. Un riche négociant en fuel domestique se bat pour rester intègre, tout en protégeant les siens, malgré une féroce concurrence et la police qui enquête sur ses comptes.

Jusqu’à la dernière demi-heure, on se demande qui cherche à l’éliminer de la course. Cette première partie m’a parue assez longue et monotone, malgré un scénario précis, des acteurs impeccables dans leurs beaux manteaux beige et crème et une ambiance hivernale bien créée par les images d’un New York industriel.

J’ai davantage apprécié la dernière demi-heure qui révèle les protagonistes sous un visage plus complexe, ainsi que tout le cynisme du business de haut vol, comme l’impossible honnêteté qui le caractérise.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s