« Sibyl » de Justine Triet *

Sibyl, psychanalyste et alcoolique abstinente, cesse les consultations avec ses patients pour se consacrer à l’écriture d’un roman. Margot, une jeune actrice dont la vie est compliquée, fait appel à ses talents de thérapeute. Malgré sa décision, Sibyl accepte de la suivre en thérapie.

Se laissant manipuler par l’actrice, Sibyl enfreint plusieurs règles déontologiques : elle se retrouve plongée dans un contre-transfert destructeur.

Le film est « déconstruit » de façon éclatée, sciemment sans fluidité narrative. Le spectateur est promené dans les différents moments passés et présents de la psychanalyste, un peu comme dans un travail analytique sur les associations d’idées. Virginie Efira va loin dans les moments d’érotisme. Chaque personnage est perturbé et perturbant à sa façon, je déconseille ce film en période de déprime. Je n’ai pas été convaincue ni émue par la passion entre Gabriel et Sibyl, assez creuse. Les autres passions amoureuses du film m’ont plutôt laissée de marbre.

J’ai aimé quelques moments : les passages avec les enfants sont très bien, la cinéaste Mika est assez irrésistible, le début avec la tirade sur la littérature est prometteur et les paysages italiens magnifiques. Malgré tout l’impression générale reste mitigée, avec un sentiment d’indigestion face aux violences psychiques du film.

Je préfère Virginie Efira dans les films plus légers et les comédies.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour « Sibyl » de Justine Triet *

  1. ceciloule dit :

    Je suis entièrement d’accord avec toi, pour les paysages italiens je dis oui, mais pour les moments qui sonnent creux (nombreux), je dis non !

  2. princecranoir dit :

    Bon eh bien je constate que tu ne t’es pas « éclatée » avec le montage 😉
    Je comprends que le film ne séduise pas, il n’est pas du genre très tendre avec ses personnages. Quant à l’histoire d’amour, elle n’a pas tellement vocation à émouvoir, qu’il s’agisse de celle de Sibyl avec Gabriel (le jeune n’étant qu’objet de fantasme sexuel ou comme béquille lui permettant de sortir d’une dépendance à l’alcool), ou encore moins celle de Igor et Margot (caprices de star et manipulations). Pour ma part, je respecte ce choix de scénario, d’autant plus qu’il est magnifiquement réalisé, et remarquablement assumé par Virginie Efira.

    • Bonjour,
      Je n’ai pas détesté le montage, c’est assez original et c’est cohérent avec le scénario je trouve. C’est comme tu le dis surtout le caractère et le destin des personnages (avec qui Justine Triet n’est pas tendre) qui ne m’a pas vraiment plu. J’ai besoin d’être touchée pour adhérer en fait ! Merci beaucoup pour ton commentaire !

  3. dasola dit :

    Bonjour Anne, décidément, je ne lis et entend que du négatif sur ce film. Je passe et pourtant j’aime beaucoup Virginie Efira. Bonne journée.

    • princecranoir dit :

      Bonjour Dasola,
      Pas de négatif chez moi. Et j’aime aussi beaucoup Virginie Efira. 😉
      Bonne journée

      • Bonjour,
        Virginie Efira est l’actrice française actuelle que je préfère, j’ai vu ses récents films je l’aime énormément. Mais je n’ai pas trop aimé « Sibyl ». « Victoria » c’était déjà assez dépressif et spécial, mais j’avais fait une bonne critique.
        Merci pour vos messages !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s