« A l’heure des souvenirs » de Ritesh Batra **

Par la réalisatrice du très beau « the lunch box ».

Tony Webster, divorcé et père d’une jeune femme qui a décidé de faire un enfant toute seule, vit à Londres et tient une boutiques d’appareils photographiques Leica d’occasion.

Une lettre de notaire l’informe qu’il hérite du journal intime d’un ami de lycée. Ce journal était en la possession de la mère récemment décédée d’une amie de jeunesse de Tony, Véronica.

Mais Véronica refuse de céder le journal intime à Tony.

Ceci déclenche le retour de souvenirs de jeunesse enfouis et la confrontation avec un acte passé peu glorieux et des événements douloureux.

Si j’ai beaucoup aimé le rythme de la narration, les passages du passé au présent, le cadre londonien, ainsi que les portraits et le jeu des différents personnages ; j’ai trouvé que l’enjeu du film est assez vain et l’intrigue mince et peu intéressante.

Il reste ceci dit une réflexion pertinente sur la conséquences d’actes passés qu’on croyait sans importante, ou oubliés.

https://www.senscritique.com/film/A_l_heure_des_souvenirs/24107858

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s