« La forme de l’eau » de Guillermo del Toro **

Dans les années 50 en pleine guerre froide, à Baltimore, Eliza, jeune femme muette, célibataire, est agent d’entretien dans une base secrète.

Un dénommé Strickland apporte un jour une créature aquatique. Les américains vont tenter des expériences sur elle alors que les soviétiques tentent de se l’approprier. Eliza parvient à communiquer avec la créature et à la mettre en confiance.

C’est un peu l’histoire de la belle et la bête avec une nuance de taille à la fin.

Certaines choses m’ont déplu :

  • les personnages sont très stéréotypés, voire caricaturaux.
  • Certaines scènes sont gores, même si les scènes d’horreur sont présentes dans des contes pour enfants, ici c’est parfois carrément de mauvais goût (le massacre du chat par exemple).
  • Le tout est un peu long

Ceci dit, l’univers visuel de Guillermo del toro est intéressant et très réussi (les appartements, le labo, les scènes aquatiques). J’adore Sally Hawkins, qui dans « la forme de l’eau » a un visage mobile et expressif. Michael Shannon est lui aussi excellent, il est capable de jouer toute une palette de rôles, ici le très méchant. Les seconds rôles sont attachants et réussis.

Les thèmes abordés l’ont déjà été plus subtilement dans d’autres films. En l’occurence, la monstruosité, thème plus finement traité dans « Freaks » de Tod Browning, dans « la Belle et la Bête » de Jean Cocteau ou dans « Elephant Man » de David Lynch. Le thème de la différence, admirablement traité par Tim Burton dans « Edward aux mains d’argent ».

Guillermo del Toro mélange un peu les 2 thèmes.

Mon impression générale reste positive notamment grâce aux acteurs.

https://www.senscritique.com/film/La_Forme_de_l_eau/21063455

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour « La forme de l’eau » de Guillermo del Toro **

  1. ornelune dit :

    Pas fameux donc… Je ne comprends pas trop l’engouement des médias pour ce film.

  2. Visuellement il est vraiment bien, après ce n’est que mon ressenti. Merci Ornelune pour ton commentaire. Bonne soirée.

  3. princecranoir dit :

    Le massacre du chat, de mauvais goût ? J’avoue n’en avoir encore jamais mangé pour pouvoir me prononcer. 😉
    J’ai vraiment aimé de mon côté. Une belle idée que de renflouer le souvenir de la Créature du Lac Noir pour mieux conter le Fabuleux Destin d’Elisa Esposito. Del Toro fait un peu avec le Gill-Man ce que Peter Jackson avait proposé avec son « King King » (autre romance animale) : dresser un autel à son monstre préféré et déclarer sa flamme à l’ensemble du Septième Art.

    • Héhé, je n’ai jamais non plus mangé de chat.
      Je sais je suis complètement à contre courant, en effet le film a décroché l’Oscar du meilleur film, hier. Plusieurs personnes de mon entourage ont beaucoup aimé. Pour ma part, je n’ai pas vraiment été touchée par l’histoire.
      Merci pour ton commentaire, très bonne fin de journée, Princecranoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s