« D’après une histoire vraie » de Roman Polanski ***

Comme un dernier « Woody Allen » ou un dernier « Clint Easwood », il est difficile de rater un dernier « Polanski ».

Le cinéaste ne m’a pas déçue, je ne me suis ni ennuyée, ni stressée en visionnant son dernier film, même si cette oeuvre n’est peut-être pas majeure.

Delphine, écrivain cinquantenaire, dépressive et en panne d’inspiration reçoit des lettres  insultantes inquiétantes. Lors d’une séance de dédicaces dans une librairie elle fait la rencontre d’Elle (Elisabeth) qui va s’immiscer dans sa vie.

La mise en scène est classique, dans des tons sombres et avec un jeu de gros plans. Le duo d’actrices est réussi : Emmanuelle Seigner sans artifices, diaphane, fragile, tout à la fois crédule, consensuelle et manipulatrice. Eva Green à la voix grave et au visage séduisant ou inquiétant, très charismatique.

Pour moi, le film explore sur un mode fantastique la genèse de la création littéraire et les questions posées m’ont parues plutôt fines. Un écrivain inspiré, pour Polanski semble être une personne « habitée « par une autre.

Contrairement à ce que j’ai pu lire ici et là je n’ai pas trouvé les ficelles du film grossières. Certains mystères restent entiers et c’est appréciable, par exemple (spoiler) « comment Delphine a-telle pu conduire jusqu’à la campagne avec sa jambe dans le plâtre ?

Je pense que c’est un film à voir.

https://www.senscritique.com/film/D_apres_une_histoire_vraie/22035555

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s