« La fille de brest » d’Emmanuelle Bercot ****

Afficher l'image d'origineEmmanuelle Bercot raconte le combat du Docteur Irène Frachon, pneumologue à Brest, surnommée « la fille de Brest ». C’est un combat de David contre Goliath, du Dr Frachon contre les laboratoires Servier. Avec son équipe, elle a en effet découvert et démontré la toxicité du « Médiator » (entre 500 et 1000 décès), utilisé chez des patients diabétiques et provoquant de graves problèmes cardiaques.

Malgré 2 bémols (des scènes crues et une lisibilité un peu opaque du monde des instances pharmaceutiques), je trouve ce film excellent. Bien sur pour ce qu’il dénonce, à savoir le pouvoir et l’infiltration des laboratoires dans le milieu médical, pharmaceutique, universitaire et de la recherche. Mais aussi parce qu’il est construit comme un thriller, sur un rythme soutenu et haletant.

Bravo à Sidse Babett Knudsen qui incarne Irène Frachon avec passion, émotion et conviction. C’est elle qui porte le film de bout en bout.

http://www.senscritique.com/film/La_fille_de_Brest/18211595

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s