« Nahid » de Ida Panahandeh **

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=237166.html

Respectant la censure imposée au cinéma iranien, Ida Panahandeh dépeint le portrait d’une mère divorcée qui tente de refaire sa vie malgré l’interdiction de se remarier sous peine de perdre la garde de son enfant.

Ce film très prude est construit sur des non-dits (sur la religion, la politique, les traditions) mais parvient, sans aucun discours, à faire émerger l’injustice d’une société patriarcale, sans toutefois ni dénoncer, ni militer, ni critiquer le système. Les hommes sont détestables dans ce film, même le fils de Nahid finit par la fuir.

Un seul homme trouve un peu grâce aux yeux de la réalisatrice, l’amant de Nahid.

Le film est par moment ennuyeux, quoiqu’intéressant, très pessimiste sur la société iranienne. il ne laisse espérer aucune évolution dans ce pays. Ceci créée une colère sourde à l’encontre des hommes et de tous ceux qui revendiquent le bien fondé des systèmes patriarcaux de ce type.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s