« Les premiers, les derniers » de Bouli Lanners ***

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=231779.html

Quelque part au milieu de nulle part, en Belgique, dans une vaste plaine hivernale, détrempée, grise, jonchée de ruines industrielles, d’entrepôts de motels et restaurants de routiers. Parfois une éclaircie illumine l’ensemble.

Bouli Lanners sait mettre en valeur ce paysage dévasté et lui donne la dimension des espaces américains, avec leurs routes interminables.

L’histoire, elle met 3/4 d’heures à démarrer. Seul bémol que je mettrai dans ma critique. Ensuite les chemins empruntés par le scénario sont plutôt réjouissants et les deux chasseurs de primes se révèlent au spectateur petit à petit. Un indice sur eux qui ne trompe pas, c’est leur petit chien.

Ce film est une bonne surprise, je trouve, un genre de western aux personnages décalés.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s