The double **

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=196629.html

Le décors de ce film est très particulier : jamais tourné de plein jour, toujours dans un espace clos, sous-terrain ou fermé, la seule lumière est celle des projecteurs qui met en relief chaque trait des visages. Situé à une époque indéterminée, certains détails suggèrent les années soixante et soixante-dix : téléphones, machines, prototypes d’ordinateurs, téléviseurs, beaucoup de béton, de métal, de gris, de tristesse.

James Simon (Jesse Eisenberg) est un employé d’entreprise à l’administration lourde et tentaculaire. Il est timide, peu sûr de lui, voire peu sûr de sa propre existence. Son quotidien est une morne solitude, éclairée juste par les moments où il observe ou rencontre Hanna, une jeune collègue dont il est secrètement amoureux.

Un jour, un jeune homme, son double identique physiquement, débarque dans l’entreprise Avec son charisme, il sait obtenir une grande popularité et manipule Simon pour y parvenir.

Je trouve que c’est un très bon film, avec un Jesse Eisenberg vraiment excellent, dans le rôle double d’une jeune homme très mal dans sa peau, mais aussi manipulateur. Le cinéaste y explore de façon intéressante les capacités du cinéma à planter des décors tout à fait singuliers. Les thèmes sont abordés avec un certain pessimisme : la solitude, l’insignifiance.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s