Ida ****

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=223850.html

Dans les années 60, Ida, une orpheline en passe de devenir nonne et sa tante Wanda qu’elle vient de recontacter, recherchent les traces des parents d’Ida et du fils de Wanda, disparus pendant la Seconde Guerre Mondiale. Sa tante lui apprend qu’elles sont juives. Leur recherche les mène dans la campagne puis la province polonaise. Elles découvrent les ossements des parents d’Ida et du fils de Wanda ainsi que leurs meurtriers. Cette découverte va bouleverser la vie de chacune d’elles.

Le film est tourné en noir et blanc, de façon minimaliste, en hiver, dans la campagne et la province polonaises communistes. Cela créé une atmosphère à mon avis très proche de celle des années 60 en Pologne. Le format de l’image est carré et les personnages sont souvent au bord du cadre, c’est le décors qui envahit l’image, Ida et Wanda ont du mal à y trouver leur place. Elles sont peu bavardes et expriment peu, voire aucune émotion.

C’est un film très intéressant, vraiment à voir, qui soulève beaucoup de questions sur l’histoire polonaise et les cheminements des deux héroïnes.

Pourquoi la tante Wanda, alcoolique menant une vie très libre, après un passé politique engagé -elle était surnommée Wanda la rouge-, ne part-elle à la recherche de son fils que lorsque sa nièce la recontacte ? Alors qu’elle savait beaucoup de choses sur les meurtriers.
Pourquoi les meurtriers ne sont-ils jamais inquiétés, ni par les autorités, ni par une volonté de vengeance des victimes ? Ils vivent comme s’ils avaient simplement tué des lapins. C’est très glaçant comme constatation.

Pourquoi Ida reste-t-elle calme, semblable à elle-même et silencieuse quasiment jusqu’au bout ?

Chacune des femmes réagit finalement par des actes , plus que par des mots ou des manifestations émotionnelles. Wanda est touchante et  très complexe, meurtrie plus qu’il n’y paraît, même anéantie.

Ida reste pour moi énigmatique. Elle garde en silence tout ce qu’elle a ressenti, avec son visage d’ange. Elle opte pour le silence également dans son choix de vie. Pourquoi ?

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s