« Un divan à Tunis » de Manèle Labidi Labbé ***

Je reprends du service après quelque jours de pause pour vous parler de ce premier film gentiment moqueur de la réalisatrice tunisienne Manèle Labidi Labbé.

Selma, psychanalyste célibataire, arrive de Paris chez sa tante et son oncle dans une banlieue tunisienne. Elle ouvre un cabinet au dernier étage de la maison familiale. Elle peine à trouver une clientèle et lorsque la chance lui sourit, elle réalise qu’elle n’a pas l’autorisation d’exercer. Entre deux séances avec ses patients, elle doit cohabiter avec sa famille et convaincre un policier de la laisser pratiquer son métier malgré les lenteurs administratives.

En filigrane et par touches, Manèle Labidi Labbé propose son regard sur la Tunisie d’aujourd’hui.

Ce portrait de femme, très bien joué, ponctué d’ellipses ou plutôt de non dits est attachant et léger, parfois burlesque. Si l’humour peut ne pas convaincre tout le monde, je dois dire que j’ai souvent souri.

A voir surtout pour l’actrice franco-iranienne Golshifteh Farahani.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour « Un divan à Tunis » de Manèle Labidi Labbé ***

  1. luocine dit :

    Que de bons films qui n’arrivent pas jusqu’à chez moi… en revanche j’ai vu et beaucoup aimé « Je suis là  » avec Chabat

    • Bonjour Luocine, merci pour ton commentaire. Je n’ai pas vu « Je suis là » j’avais lu des critiques mitigées. Ta remarque va peut-être me faire changer d’avis, si j’ai le temps. Je suis aussi tentée par le nouveau film tibétain et par le Clint Eastwood, cette semaine. Bonne soirée,

  2. princecranoir dit :

    J’aime beaucoup cette actrice que j’ai découvert dans Paterson.

    • Bonjour Princecranoir, aussi dans des films iraniens et un western « My sweet pepper land » où elle était excellente. Dans « un divan à Tunis », je la trouve assez énigmatique, elle ne laisse pas trop percevoir ses pensées.

  3. dasola dit :

    Bonsoir Anne, pourquoi pas? J’irais peut-être ce week-end. Un film un peu léger, cela fait du bien. Bonne soirée.

  4. leunamme dit :

    Bonjour,
    Le film était plein de promesses notamment l’actrice, magnifique chez jarmusch. Et à l’arrivée on a une comédie sympathique, qui fait sourire parfois mais qui donne surtout l’impression de ne pas vouloir traiter son sujet principal ; la Tunisie Post Benali.

Répondre à luocine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s