« Les héritières » de Marcelo Martinessi *

J’apprécie beaucoup le cinéma latino-américain mais cette fois-ci j’ai été déçue.

Paraguay, de nos jours. Chela et Chiquita forment un couple de sexagénaires autrefois fortunées, aujourd’hui en faillite. Chiquita écope d’un séjour en prison à cause de ses dettes. Chela s’émancipe alors tout en douceur -elle se met à conduire et véhicule quotidiennement plusieurs de ses amies, fait une rencontre troublante- et se rend compte qu’elle était sous le joug de sa compagne.

Le film est peu loquace, on devine davantage les choses qu’elles ne sont dites. J’ai trouvé les images ternes et peu esthétiques. Les enjeux et l’intérêt du film ne vont pas de soi, le tout est un peu insipide. J’ai souvent regardé ma montre. J’aurais aimé davantage de mordant, de messages politiques ou sociaux.

Le film vaut surtout pour ses actrices.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s