« Place publique » de Agnès Jaoui ****

Nathalie, parisienne travaillant dans l’audiovisuel, organise sa pendaison de crémaillère dans sa nouvelle demeure à Saturnin, un village de campagne. Elle invite des gens connus ou moins connus : sa sœur Hélène, militante associative, son ex beau-frère, Castro, lunettes noires tout de noir vêtu, animateur d’une émission en perte d’audience, un jeune youtubeur à casquette et sa bande de fans, un voisin spécialisé dans la culture bio, un humanitaire, Jean-Paul, la maire du village, la fille de Castro qui vient d’écrire un livre sur ses parents …

Le film met en scène diverses situations et discussions entre les convives, tout au long de la soirée.

J’ai eu l’impression d’être invitée à la pendaison de crémaillère, comme un témoin invisible et j’ai adoré ce film caustique où personne n’est épargné, sauf peut-être le chauffeur de Castro ou le mari slave de Nathalie.

Agnès Jaoui se joue de tout le monde :  Aussi bien du monde rural (avec  les autochtones et les néo-ruraux), que des parisiens, des séniors que des jeunes, d’une droite cynique que d’une gauche angélique, des « pro » et des « anti » réseaux sociaux. Jean-Pierre Bacri, Léa Drucker, Agnès Jaoui sont excellents, les dialogues mordants et très drôles, ne gâchant pourtant pas la bonne humeur qui se dégage de ce film aux accents grinçants.

https://www.senscritique.com/film/Place_publique/25412049

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s