« Gauguin-Voyage de Tahiti » de Edouard Deluc ***

Le film raconte un épisode de la vie de Paul Gauguin : son premier séjour à Tahiti débutant en 1891, jusqu’à son rapatriement.

Laissant femme et enfants en Europe, sans le sou, Paul Gauguin espère trouver matière à créer et de quoi vivre en Polynésie Française. Il va y rencontrer Tehura. Si sa créativité est foisonnante, il ne parviendra pas à gagner sa vie.

Le film d’abord, met en valeur l’île de Tahiti et ses habitants. Edouard Deluc dépeint des personnes simples et aimables, juste paisibles et accueillantes. La présence française fait un peu tache. Sinon, elle a apporté religion, médecine et nouvelles modes vestimentaires.

Paul Gauguin apparaît comme un homme déchu et pauvre, malgré le long moment de bonheur que lui a apporté Tehura. C’est incroyable à quelle point la jeune actrice ressemble aux femmes des tableaux de l’artiste.

J’apprécie les films sages, voire académiques lorsqu’il s’agit de parler d’artistes, même des avant-gardistes, cela leur laisse humblement toute la place sur l’écran.

Le seul reproche : le manque de couleurs.  Les tableaux du peintre sont à ce point colorés et lumineux, cette lumière n’est pas rendue par l’image cinématographique. La lumière vient des désirs de l’acteur, y compris celui de peindre, et de la jeune Tehura.

https://www.senscritique.com/film/Gauguin_Voyage_de_Tahiti/25474914

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s