« Mad love in New York » des frères Safdie *

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=230611.html

Film indépendant se rattachant à la mouvance mumblecore (https://fr.wikipedia.org/wiki/Mumblecore). Le seul acteur professionnel est Caleb Landry Jones (Ilya). Arielle Holmes joue son propre rôle de junkie sans-abri.

Avec des cadrages très serrés, on est bloqué dans l’ici et le maintenant, aucun horizon ne se pointe, si ce n’est la forêt d’immeubles new-yorkais.

Avec de rares moments de tendresse , un moment de rêve, le film extrêmement sombre et triste suit au jour le jour les traces d’un couple de jeunes sans-abri, pris dans une relation destructrice. La rue, les parcs, les abris provisoires, la quête quotidienne d’argent pour un fix d’héroïne, violence sourde et dénuement : le film provoque compassion et révolte impuissante.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s