« Les Géants de la montagne » de Luigi Pirandello ****

Pièce inachevée écrite en 1936

Mise en scène de Stéphane Braunschweig

Avec Claude Duparfait (Cotrone) et Dominique Reymond (La Comtesse Ilse)

« Rejetée de tous, la petite troupe de la Comtesse Ilse erre dans le monde pour jouer l’œuvre d’un jeune poète mort tragiquement. À bout de forces, ils arrivent dans une villa abandonnée : le magicien Cotrone y fait régner “la vérité des rêves, plus vraie que nous-mêmes”. Il tente de les convaincre d’y achever leur quête. Mais Ilse veut à tout prix apporter la poésie au public, fût-il celui des Géants de la montagne, voisins inquiétants… »

Pièce très intéressante à découvrir. Sur un très beau texte, mise en scène dynamique avec le jeu brillant surtout de Claude Duparfait.

Je n’ai pas aimé le décor du début (villa vue de l’extérieur sans aucune évocation de la montagne), qui fait penser à une centrale thermique ou nucléaire.

Ceci dit, dans un deuxième temps, lorsque le décor tourne et qu’apparaît l’arrière de la villa, de nuit, avec ses fantômes,  il fait davantage sens.

La question posée ne trouve pas de solution dans le texte : la poésie doit-elle être représentée, même devant un peuple de barbares, ou bien juste vivre dans l’imagination du poète ?

Ici, Stéphane Braunschweig choisit en tout cas de représenter la pièce.

Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Les Géants de la montagne » de Luigi Pirandello ****

  1. m- dit :

    Bonjour 🙂

    Il faudrait que je me fasse une soirée théâtre du genre… Là où je vis, il y a le choix en plus… Elle avait l’air bien chouette cette pièce…

    • Bonjour,
      Merci pour le commentaire. Si je suis toujours impressionnée par le spectacle vivant c’est du fait la performance des acteurs. Ce fait de vivre les choses, instant par instant en même temps que les acteurs, et de ressentir leur présence. Si tu as l’occasion de le faire, je t’y encourage ! J’ai une préférence pour les classiques (disons jusqu’au milieu du 20ème siècle) mais j’ai eu de bonnes surprises en osant des pièces plus contemporaines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s