Lysistrata d’Aristophane ***

Il fallait oser monter « Lysistrata » d’Aristophane, une comédie de la Grèce Antique, par définition non empreinte par la pudeur judéo-chrétienne.
Pour faire cesser la guerre entre Athènes et Spartes, Lysistrata, une athénienne de caractère pousse les femmes grecques à s’emparer de l’Acropole (où est déposé le trésor) et à faire la grève du sexe.

Pièce obscène, truffée de jeux de mots graveleux, elle n’en demeure pas moins très drôle et résolument moderne.

Mise en scène par une troupe de théâtre amateur, dans un langage contemporain, avec de la musique des sixties/seventies, jouée de façon vivante et décomplexée, elle permet de passer un très bon moment.

Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s