Le malade imaginaire ****

Pièce mise en scène par Michel Didym.

C’est toujours un réel plaisir, voire un régal de voir ou revoir une pièce de Molière.

Ici, le décors est minimaliste et les costumes à l’ancienne parfois très sobres, parfois drôles (comme celui de Thomas et de son père, des égyptiens ou des médecins à la fin de la pièce.)

Les acteurs prennent plaisir à jouer et mettent le texte en valeur, joué comme une farce. J’admire toujours cette performance de la diction d’un texte difficile, le rendant accessible.

Dans « le malade imaginaire », j’affectionne particulièrement Toinette, cette servante, femme de modeste condition, si maline, si futée et empreinte de bon sens et d’intelligence.

Un très très bon moment, malgré les siècles qui nous séparent de l’oeuvre.

Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s