« Edith, en chemin vers son rêve » de Simon Hunter ***/****

Edith, plus de 80 ans vit en Angleterre où elle soigne son mari handicapé depuis 30 ans, jusqu’au jour où celui-ci décède. Le temps passe et Nancy, la fille d’Edith envisage de placer sa mère en maison de retraite.

En rangeant sa maison, Edith trouve une carte postale où son père parle de randonnée en Ecosse. Un désir l’envahit : escalader le Mont Suilven en Ecosse. Elle fait des bagages, emporte ses économies, laisse un message à sa fille et prend le train jusqu’à Inverness.

Elle fait la connaissance de Johny à la descente du train.

L’histoire est simple et touchante. Simon Hunter raconte l’amitié entre la dame âgée et le jeune homme, mais aussi ce désir d’entreprendre une randonnée avec peu de moyens, malgré la fragilité liée à l’âge.

J’ai apprécié que le cinéaste laisse entre parenthèses toute intervention de la famille d’Edith et la maintienne dans la liberté de réaliser son rêve, comme pour prendre une revanche sur une vie de sacrifices.

Avec des paysages magnifiques, de surcroît.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Edith, en chemin vers son rêve » de Simon Hunter ***/****

  1. luocine dit :

    J’aimerais bien voir ce film ton billet est tentateur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s