« Green book : sur les routes du Sud » de Peter Farrelly ****

New York, 1962. Tony, un homme simple au franc parler et sans complexes, issu de la communauté italienne, est videur dans un club de musique. Sans emploi momentanément, il est embauché comme chauffeur par un pianiste noir de génie, Don Shirley, pour le véhiculer dans une tournée à travers les états du Sud.

S’il joue pour les blancs, sans avoir le droit de fréquenter les même hôtels ou restaurants qu’eux ; le pianiste est en revanche peu intégré à la communauté afro-américaine. Introverti, passant ses soirées à boire du whisky, homosexuel, très cultivé, parfois hautain et précieux ; Don Shirley est une personne à part.

Peter Farrelly passe au crible les préjugés qui visent ou qui sont issus des diverses communautés (italiens, juifs, noirs, irlandais …) et classes sociales  avec un certain humour. Mais devient intraitable, très justement lorsqu’il parle des lois de ségrégation qui minaient les USA dans les années 60.

Une amitié va se tisser entre les deux hommes et donner lieu à une très belle histoire transcendant les préjugés.

J’ai aimé le film essentiellement pour la façon dont l’amitié se noue et pour le jeu fabuleux des deux acteurs principaux. Viggo Mortensen est drôle, émouvant, convaincant, roublard et son personnage très généreux au final.

Mahershala Ali (déjà apprécié dans le magnifique ‘Moonlight ») est excellent en pianiste très distingué et élégant, avec une faille intérieure béante, retrouvant petit à petit le sourire.

Ce début d’année cinématographique m’enchante décidément !

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour « Green book : sur les routes du Sud » de Peter Farrelly ****

  1. princecranoir dit :

    Voilà un autre avis qui fait envie. J’avais hésité entre celui-ci et l’Eastwood. J’ai fait mon choix sans toutefois complètement renoncer à l’autre.

  2. Bonjour, Oui, je trouve que Clint Eastwood regarde les choses avec davantage d’acuité. « Green Book » est plus « classique ». J’espère que tu n’es pas trop déçu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s