« Les veuves » de Steve Mac Queen ****

Sur fond de campagne électorale à Chicago, on assiste à l’issue tragique d’un hold up. Les veuves des braqueurs décédés sont menacées par un des candidats : elles doivent en quelques jours lui rembourser ce que leurs maris lui ont dérobé lors du braquage.

Véronica, la veuve du leader des braqueurs récupère un carnet avec des notes qui vont aider les femmes à préparer un nouveau coup fructueux.

Steve Mac Queen nous plonge dans trois intrigues s’entremêlant : la préparation du hold up, la guerre des campagnes électorales imprégnées de corruption et de crimes et la vie personnelle des héroïnes. Le film, quoique long, passe très vite, suspense et retournements de situation sont de la partie.

La réalisation est percutante.

Viola Davis est excellente, ses comparses aussi.

Le point faible du film reste la faisabilité peu probable du projet des veuves, alors qu’elles sont novices en la matière. On passe assez rapidement sur les détails de la préparation du cambriolage.

Malgré cela, « Les veuves » est un excellent divertissement aux accents cyniques, avec une belle place faite aux femmes.

Cet article a été publié dans Films vus en salle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour « Les veuves » de Steve Mac Queen ****

  1. Aurelien dit :

    J’étais intéressé par ta critique et celles par allocine qui avaient l’air de promettre quelque chose ou on ne s’ennuie pas sans que ce soit bêbête. J’ai été voir les deux bande annonces : ça a l’air d’être d’une tristesse, je crois que je ne vais pas y aller. Pour faire un parallèle, peu connaisseur de la bande dessinée américaine, je me suis lancé dans la lecture d’une aventure de Batman. Je n’ai pas voulu aller au bout, là dedans tout le monde est pourri, il pleut en permanence. Je crois qu’il vaut mieux que je m’intéresse à Tintin et au film avec Luchini.

    • Bonjour Aurélien, merci pour ton passage sur mon blog : le côté gratifiant de « les veuves » c’est que les « méchants » sont punis à la fin. Malgré le côté noir, violent, caustique, ça termine de façon positive. Mais pour passer un moment de détente et de la bonne humeur, mieux vaut le Luchini, si tu aimes l’acteur. Très bonne soirée.

  2. dasola dit :

    Rebonjour Anne, j’ai aussi passé un excellent moment devant ce film bien réalisé, bien interprété. La « grande bringue » Elizabeth Debicki est surprenante. Bonne après-midi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s